LES ACTUS DE L'EAU D'OLLE EXPRESS

Etude de faisabilité du téléporté Allemont-Oz-en-OIsans - Juillet 2017

Juillet 2018

Tout au long de cet hiver – qui nous a plus que gâté en neige ! – le visage du téléporté a continué de prendre forme. Un visage qui porte désormais un nom : l’Eau d’Olle Exress, signe fort de l’ancrage territorial de cet équipement dans la vallée. Symbole aussi de sa mission qui est d’assurer une liaison rapide, facile et sûre entre le coeur du village d’Allemont et le coeur de la station d’Oz-en-Oisans.

Une autre étape importante a également été franchie cet automne avec le choix de la société DCSA en tant que maître d’oeuvre du projet. L’entreprise a désormais la responsabilité des choix techniques et dirigera l’exécution de l’ensemble des travaux jusqu’à la réception finale de l’équipement.

Sur un plan administratif, le dossier d’autorisation unique comprenant entre autre l’évaluation environnementale, est actuellement en cours d’instruction, tout comme le dossier de servitude de passage de la remontée mécanique.

En parallèle, les permis de construire pour l’ensemble du projet ont été déposés. Les enquêtes publiques vont être lancées dans les prochains mois, elles offriront à chacun la possibilité de s’exprimer sur ces sujets en connaissance de cause.

Bon été à tous.

Alain Ginies, Président du SIEPAVEO, Maire d’Allemont
Chrystel Le Quang, Maire de Oz-en-Oisans


Inscription à la Newsletter de l'Eau d'Olle Express
Télécharger la Lettre N°2 de l'Eau d'Olle Express

Le visage de l’Eau d’Olle Express se précise !

Une gare de départ intégrée, une ligne discrète avec un nombre de pylônes réduits au minimum, un accès aux cabines de plain pied pour faciliter l’embarquement et le débarquement des passagers, des cabines modernes aux importants vitrages avec éclairage intérieur, une gare d’arrivée pensée pour faciliter les flux de l’ensemble des usagers hiver et été… le profil du téléporté prend forme progressivement.

Une gare aval intégrée dans le paysage

Le projet s’attache à assurer une bonne insertion paysagère de la gare de départ dans son environnement. La volumétrie du bâtiment est fragmentée avec un volume plus important au rez-de-chaussée pour jouer sur des niveaux de terrasse. Le bâtiment est implanté parallèlement à la digue de l’Eau d’Olle. Sa toiture est allégée par une découpe en plusieurs pans et la façade du bâtiment est fragmentée sur le même rythme.
Vue de l’extérieur, une résille vient envelopper les volumes pour assurer la cohérence de l’ensemble. Sous la remontée mécanique est développé un espace vert servant de zone d’accueil.
L’ensemble est conçu afin de s’intégrer de manière harmonieuse dans les espaces existants.

Permis de construire Eau d’Olle Express - Gare Allemont

Une gare amont au coeur du front de neige

Implantée sur le domaine skiable de Oz, au carrefour de plusieurs pistes existantes et juste au dessus du coeur de la station, la gare amont de l’Eau d’Olle Express est conçue pour gérer la circulation des skieurs, des
VTT et des piétons de manière fluide entre l’arrivée du téléporté et le front de neige.

Les skieurs, quel que soit leur niveau, profiteront d’un accès direct au domaine skiable et en particulier aux gares de départ de l’Alpette et de Poutran.

Les piétons pourront de leur coté rejoindre très facilement le centre de la station grâce un double ascenseur en partie vitré. Cette liaison permettra également de relier à mi-parcours la résidence du Chalet des neiges.
La liaison entre la gare d’arrivée du téléporté et le coeur de village d’Oz par des ascenseurs est en cours d’étude. Objectifs : assurer une accessibilité optimale à la remontée mécanique à partir de la place et une bonne intégration dans l’environnement.
Tout comme pour la gare aval, l’intégration de l’ouvrage dans le site est pensée à tous les niveaux : formes, dimensions, matériaux, coloris, finitions. Le traitement pierre et bois des façades est privilégié afin d’assurer une belle insertion paysagère, tandis que l’utilisation de matériaux translucides permet de profiter au maximum de la lumière naturelle, source de confort visuel, tout en apportant légèreté à l’ensemble.

INTERVIEW
« L’ascenseur valléen s’inscrit véritablement dans une démarche d’avenir »

Des projets de plus en plus nombreux se concrétisent autour de cette approche innovante des transports. Interview à bâtons rompus avec Jean Hirigoyen, président du Chainon Manquant*.

Le concept d’ascenseur valléen est-il si récent dans le paysage de l’aménagement en montagne ?
Les liaisons vallées-montagne sont très anciennes. En Suisse par exemple on en compte plus de 300 dont certaines ont plus d’un siècle et sont toujours opérationnelles. Plus près de nous, les liaisons Venosc - Les 2 Alpes, Brides les Bains - Méribel et Orelle - Val-Thorens, ont fait la preuve de leur pertinence. Mais il est vrai que, jusqu’à présent en France, nous nous étions plutôt développés en privilégiant l’immobilier en altitude accessible par liaisons routières. Néanmoins, les choses sont en train de changer.

Pourquoi les territoires s’intéressent-ils maintenant à cette approche ?
Nous devons penser notre urbanisme et nos déplacements différemment. La saturation des réseaux routiers, les risques naturels (éboulement et glissements de terrain, avalanches, etc.), l’entretien des routes, la dangerosité en période de météo difficile, conduisent les collectivités à se tourner vers le transport par câble qui assure en moins de temps et dans de meilleures conditions, un service efficace.

Vous parlez d’ascenseurs valléens de nouvelle génération ?
Absolument. Fiabilité, sécurité, rapidité et coût d’entretien et de maintenance moindre, caractérisent ce mode de transport de nouvelle génération. Il assure l’accès aux sites de montagne en toutes saisons, permet une intermodalité avec le réseau routier et, surtout, est respectueux de l’environnement. Il est adapté au transport des vacanciers et des saisonniers mais répond aussi aux besoins des socio pro pour le transport de leurs marchandises. C’est la solution d’avenir pour relier les vallées à leurs territoires de montagne. Nul doute que celui d’Allemont sera le premier d’une longue série.

* Le Chainon Manquant est une association qui a pour objet de sensibiliser les élus et nos concitoyens à l'intérêt du transport par câble

Pourquoi une liaison par câble entre Allemont et Oz-en-Oisans ?

Les infrastructures en remontées mécaniques réalisées placent Allemont en marge de l’activité des stations. Le projet de liaison par câble a pour finalité de raccrocher Allemont à l’Alpe d’Huez Grand Domaine Ski en assurant une liaison rapide, régulière, sûre et écologique de coeur de village à coeur de station.

C’est un nouveau souffle pour le tourisme et pour notre économie



Ce projet, porté par le SIEPAVEO (Syndicat Intercommunal d’Etudes et de Programmation pour l’Aménagement de la Vallée de l’Eau d’Olle qui regroupe les Communes d’Allemont, Le Bourg d’Oisans, Oz en Oisans, Villard Reculas) a été pensé comme un équipement structurant pour la commune d’Allemont et la station d’Oz-en-Oisans.

Il s’agit d’un investissement important et indispensable pour la pérennisation et le maintien de l’activité économique du territoire et du tourisme en particulier, hiver comme été. Il a fait l’objet d’études depuis plusieurs années et entre désormais dans sa phase concrète.



Un projet qui valorise les atouts de nos sites


- Il renforce et facilite l’accès au domaine skiable pour le ski à la journée.

- Il conforte la station d’Oz comme porte d’entrée de l’Alpe d’Huez Grand Domaine Ski avec un accès plus rapide à partir de Grenoble ou de Lyon.

- Il repositionne le village d’Allemont - et la Vallée de l’Eau d’Olle - dans la dynamique touristique des stations et renforce l’attractivité du village, de ses équipements (base nautique, piscine) et de ses activités outdoor (VTT, randonnée, etc.). Lire la suite

- Il permet de réduire le trafic routier entre Allemont et la station d’Oz.

- Il participe au développement du tourisme 4 saisons en altitude mais aussi dans la vallée grâce à une liaison rapide, facile et sûre entre le village et la station.

Un mode de transport qui préserve notre environnement

Contrairement à d’autres villages de fond de vallée, Allemont possède de réels atouts touristiques qui méritent d’être valorisés et sont en mesure de compléter l’attractivité touristique des stations d’altitude. Mais cette valorisation doit se faire en préservant notre environnement et nos ressources.

Le transport par câble est une solution d’avenir, économe en énergie et respectueuse de l’environnement. Avec ce projet, nous nous inscrivons dans un 21ème siècle qui changera profondément nos modes de déplacements.

La liaison entre Allemont et Oz, grâce à un ascenseur valléen, s’intègre également au sein d’un projet plus vaste d’amélioration des transports en fond de vallée. Elle est inscrite dans les liaisons vallées/stations du projet de SCOT (schéma de cohérence territoriale, document d’urbanisme supra-communal) de l’Oisans et elle fait partie d’un réseau de transport collectif (bus) qui maillera les vallées de l’Eau d’Olle et du Vénéon (de Vaujany à Venosc avec comme point central Bourg d’Oisans).

Un investissement pour l’avenir

Au-delà des retombées économiques directement liées à l’usage des remontées mécaniques, la mise en œuvre du téléporté est un projet d’aménagement du territoire.

Sur Allemont, il s’accompagnera de la création de nouveaux lits touristiques, notamment sur le site l’ancien hôtel Giniès, avec de nouveaux emplois stables et des retombées économiques concrètes. En parallèle, les commerces existants pourront bénéficier d’un apport de clientèle en organisant leur activité selon les nouveaux besoins.

Bien que les études et les travaux soient portés par le SIEPAVEO, c’est la Commune d’Allemont qui va principalement financer la construction des ouvrages en vertu des règles de fonctionnement du Syndicat. La compatibilité des ressources de la Commune d’Allemont avec les besoins financiers a été étudiée afin de garantir l’équilibre budgétaire.

Ce projet mûrement réfléchi est assuré au niveau de son financement. Créateur de richesse pour tous, respectueux de nos lieux de vie et de notre environnement, il a fait - et continue de faire - l’objet d’une concertation avec les habitants et les socio-professionnels.

email Linkedin Google Plus Twitter Facebook PARTAGEZ
  • « Les illustrations du site web concernant le téléporté sont à ce jour, issues du dossier UTN et d’une étude de faisabilité. Un concours est lancé auprès de maîtres d’œuvre et d’architectes. Le lauréat travaillera avec le comité de pilotage sur la forme définitive du projet ».